Le procès DSK au cœur de la lutte d’influence entre juifs et Wasps

Ces jours-ci se joue le point d’orgue de ce que l’on peut appeler « l’affaire DSK ». Une banale affaire d’un homme public pris les mains dans le pot de confiture (ici en l’occurrence celui de la fornication débridée…) comme on en voit tant et qui finit généralement par une relaxe.

DSK

Les hommes « d’en haut » côtoient souvent dans les mêmes loges ceux qui doivent les juger et cela contribue à cet état de fait. La dernière affaire contre le 36 quai des orfèvres vient encore une fois prouver combien la pieuvre maçonnique est au-dessus des lois et c’est intolérable dans une « démocratie » véritable. Seulement nous sommes en république ce qui n’est pas la même chose. Mais cette banale affaire cache des enjeux bien plus importants que la sombre machination politique comme les merdias veulent nous le faire croire, c’est une lutte globale et suprématiste entre les juifs et les wasps.

Les WASPS du royaume d’Israël et les juifs du royaume de Judah

Si l’on en croit la Bible toute l’histoire divine de l’humanité tourne autour d’Israël et des hébreux. Mais ce qu’on oublie de comprendre c’est qu’Israël aujourd’hui c’est le royaume de Judah d’hier, et le royaume d’Israël d’hier est devenu la diaspora juive. Et ces deux royaumes bibliques se font la guerre pour revendiquer l’influence de leur Dieu. Pour simplifier il y aurait une guerre entre les sionistes, bien connus, et les descendants britanniques issus de tribus juives dispersées que l’on nomme le British-Israël. Et ces deux influences se font face car elle revendiquent toutes les deux le royaume de Jacob, la terre promise, l’eden, la planète quoi.

British-isrël

Aujourd’hui c’est la monarchie britannique qui est assise sur la pierre de Jacob, appelée pierre du destin,  et qui en fait donc le roi d’Israël biblique d’aujourd’hui.

Si l’on regarde le monde d’aujourd’hui sous ce prisme on peut mieux comprendre les enjeux politiques sous-jacents entre les différentes parties et pourquoi elles ne sont jamais éliminées. La Russie de Poutine a toujours fait, de la part de l’occident, objet de fascination-répulsion mais n’a jamais pu être détruite entièrement malgré les années de guerre froide. Pourquoi? Pourquoi a-t-on permis son relèvement après la chute de l’URSS alors qu’économiquement elle était à l’agonie? Parce que la Russie est protectrice aussi de tribus d’Israël. Les juifs russes sont massivement représentés en Israël ainsi qu’au gouvernement. Poutine s’il n’est juif lui-même est entouré d’oligarques juifs et combat farouchement l’antisémitisme. C’est le représentant officieux des juifs palestiniens d’origine. Et l’ennemi du monde russe a été le royaume Khazar qui s’est construit largement autour de l’Ukraine, dont la population s’est massivement convertie au judaïsme et qui s’est évaporé parmi les peuples  d’occident. S’en suit un long ressentiment contre la Russie qui perdure aujourd’hui. La lutte d’influence qui se joue en Ukraine est en fait la volonté de reconstituer la Khazarie indépendante du monde russe dont la Crimée fait partie! Voilà pourquoi ces juifs ukrainiens ne peuvent accepter sa perte.

khazaria-fr

Ces juifs khazars étaient génétiquement roux comme le sont les écossais d’aujourd’hui et qui revendiquent la pierre du destin, la pierre de Jacob, eux aussi.

DSK un sayan persécuté

DSK est lui un sayan reconnu. C’est-à-dire un agent du mossad. Il se lève chaque jour en se demandant quoi faire pour Israël. Un jour sa position globale lui a permis d’avoir en main une preuve permettant à Israël de faire pression sur les USA, les WASPS donc, en ayant percé le mensonge du stock d’or à Fort Knox. Un mensonge fondamental puisqu’il permet toujours aux USA de revendiquer leur dollar comme monnaie étalon mondial au lieu de l’or.
DSK est un petit-Madoff qui n’a pas réussi. Certes il a plus d’influence politique que lui mais il était beaucoup moins riche. Or DSK aime les lupanars dorés et les fornications débridées qui vont avec. Il était donc facile de le faire tomber. Mais pour que ce soit encore plus marquant il fallait aussi le faire tomber dans son pays d’accueil où il comptait bien se faire une place au soleil, sur le trône de France! C’est donc l’affaire du Carlton révélé car les services secrets sont au courant de tout ce qui touche aux politiques vous pensez bien. Tout le monde a des dossiers sur tout le monde.

DSK après son affaire au FMI s’était rapproché fortement de poutine qui l’avait accueilli les bras ouverts ce qui ne plait pas évidemment aux wasps aujourd’hui en lutte contre le monde russe. C’est cela l’enjeu du procès et c’est en cela qu’il va être intéressant de regarder le verdict pour savoir quelle influence est la plus grande en France: les juifs ou les wasps?

Les merdias veulent en faire une simple affaire politico-complotiste entre le PS et l’UMP car ils ne veulent pas éventer la guerre mondiale qui se passe au-dessus de nos têtes. Une guerre entre juifs. Et c’est cette guerre qui pourrit la vie de ce monde.

 

Note: Il est intéressant de comprendre que l’URSS d’hier est l’UE d’aujourd’hui car dirigé par les mêmes juifs, qui ont la même culture de la domination non-démocratique et de l’arrogance oligarchique:

 

Et comme diraient certains de nos amis vétérans US des guerres juives: Get the Hell out of our country!

Encore faut-il penser TOUS les juifs et là ça fait vraiment beaucoup…

Charlie hebdo consacre le nouveau leadership mondial d’Israël

Depuis un certain temps les USA et Israël sont à couteaux tirés entre eux. Certes le lien est toujours solide entre eux sur les sujets importants mais il existe des divergences de vues et surtout d’objectifs qui peu à peu creusent une certaine fracture. Ce qui fait la différence c’est le positionnement des alliés vis-à-vis d’eux et sur ce plan Charlie Hebdo a contribué à faire basculer la balance du côté israélien.

judéo-wasps

L’ennemi des USA est la Russie, l’ennemi d’Israël est l’Iran

Guerre-USA-RussieLe discours d’Obama au Caire en 2009 montrait très clairement la volonté d’Obama de se concilier le monde musulman et de signer une sorte de traité de paix avec l’Islam. Il parlait de « new beginning » (nouveau départ). On a vu depuis un retrait très clair des opérations militaires (visibles) au moyen-orient au grand dam d’Israël. Le manque d’engagement militaire US en Syrie a été très mal vu en Israël, de même que les critiques sur les colonisations continues à Jérusalem-est. C’était une fissure diplomatique quasiment jamais vu depuis des dizaines d’années entre ces deux alliés. Une fissure que ne partage pas bien entendu une partie de l’élite états-unienne comme Hillary Clinton très engagée en faveur d’Israël.
Cette position « molle » états-unienne vis-à-vis du moyen-orient a empoisonné les relations entre les deux leaders sans jamais aller jusqu’à la cassure claire et nette. Obama n’ayant eu de cesse de toujours rappeler le soutien indéfectible des USA à la viabilité d’Israël. D’ailleurs les USA n’ont pas voté en faveur de la reconnaissance de la Palestine eux.

Non ce qui creuse le désamour entre les deux leaders c’est la divergence d’objectifs. Pour les USA l’ennemi clairement identifié est la Russie et à plus lointain terme la Chine. Pour Israël l’ennemi est l’Iran et ses alliés, le monde arabo-musulman en général tant que l’Islam ne sera pas détruit ou remodelé en une doctrine religieuse « compatible » avec le peuple élu du seul Dieu de la création…Les USA veulent dominer militairement le monde, Israël veut le dominer idéologiquement et religieusement. Ces deux puissances n’utilisent pas les mêmes armes mais leur union les rend quasi indestructibles.
Obama avait comme conseiller à la sécurité nationale le fameux Zbignew Brezinsky qui a l’URSS, l’impérialisme russe, dans le viseur. Avec les événements en Ukraine on se rend bien compte de la permanence de cette doctrine politique offensive contre la Russie. D’ailleurs sa réflexion est d’abord d’être contre les caricatures qu’il trouve comme étant une provocation contre la religion, alors que la position sioniste est très clairement à l’offensive. On voit donc qu’à cause de Charlie hebdo et du débat sur la fameuse liberté d’expression la fracture se creuse entre la vision WASPS et la vision sioniste. La rencontre entre Obama et Cameron a d’ailleurs très clairement appelé à maintenir la pression sur la Russie jusqu’à son effondrement si on comprend bien ou bien sa soumission. Cela vient à un moment ou les européens ne sont plus aussi virulents envers la Russie avec laquelle ils ont des accords commerciaux fructueux pour les deux parties et dont il sera très difficile de se passer. Alors certes Obama et Cameron ont aussi manifesté tout leur soutien à la lutte contre l’extrémisme islamique mais c’est déjà très différent du discours guerrier de Nethanyaou orienté contre les forces de l’Islam tout entier:

 

La différence sémantique est très claire et clairement posée. Néanmoins la guerre contre le terrorisme permet de corseter les peuples et de mettre la main sur les richesses de ce monde.

La guerre de leadership entre juifs et wasps

guerre_iran_israel_01L’attentat de Charlie hebdo a été vite récupéré par les sionistes qui sont apparus en tête du cortège pour la défense de la république française! En fait Nethanyaou était là pour unir les peuples occidentaux dans la défense de la république universelle chère aux juifs car elle permet le gouvernement mondial et le retour du messie. Le message donné au monde entier était très clair le nouveau leadership mondial contre l’Islam sera incarné par Israël et personne d’autre, et la France sera son valet le plus servile. A ce propos la nouvelle publication de Charlie Hebdo incluant une caricature de Mahomet sert à creuser le lien entre la France et les populations islamiques du monde entier pour jeter définitivement notre pays dans le camp sioniste.

Israël a un besoin pressant de la France au moment où les USA ont les yeux tournés contre la Russie, où l’Angleterre fait le choix de ses racines wasps (donc de sa colonie américaine), où l’Allemagne s’ingénie à n’apparaître dans aucun dans des deux camps tout en y appartenant de plein pied! Bref au moment où les puissances mondiales sont divisées sur la voie à suivre. Charlie hebdo est un attentat qui montre clairement la voie à suivre. C’est un acte de guerre comme le dit l’ultrasioniste BHL:

 

Les alliés de l’Otan ne peuvent pas ouvrir deux fronts en même temps. Si les USA ont précipité les événements en Ukraine c’était pour tenter de modifier l’agenda, pour prendre la position préférentielle si l’on veut. Toutes les forces de l’Otan devaient être engagées contre le méchant russe. Oui mais voilà Israël est formé de juifs russes. Ces juifs russes ont gardé une certaine empathie pour la mère Russie. Poutine est entourée d’oligarques russes et de juifs orthodoxes qui aimantent la sympathie du peuple juif pour la Russie. Et même si le gouvernement est très clairement pro-occidental la Russie ne sera jamais un ennemi d’Israël. Un concurrent, un adversaire mais pas un ennemi. D’ailleurs Israël n’a que très peu aidé en Ukraine (sauf par certains groupuscules militaires d’élites) et, surtout, n’a que très peu attaquée en Syrie alors qu’elle aurait eu tous les droits (selon Israël) pour le faire. Au nom de la lutte contre le djihad international par exemple ou le terrorisme. La Syrie est pourtant un allié de l’Iran mais elle est protégée par la Russie. C’est pourquoi Israël a besoin que d’autres pays que lui prennent le leadership pour déloger Assad. Il comptait sur les USA mais Obama ne veut pas, alors elle compte bien sur la France et cet attentat de Charlie Hebdo tombe au bon moment pour cela. On pourrait dire au meilleur des moments même! En attendant Israël en est réduit à attaquer le golan syrien ce qui est autorisé géopolitiquement car habituel…

Les deux alliés peuvent-ils se séparer?

Nous nous rendons bien compte qu’en fait ces deux alliés se disputent le leadership mondial en essayant de recruter pour son camp le maximum d’amis. Ces deux alliés dans le même temps ont énormément besoin l’un de l’autre pour assurer leur leadership mondial. C’est pourquoi il ne peut y avoir fracture entre les deux car nul doute que le camp perdant ne l’accepterait pas facilement et cela entrainerait une fragilité destructrice. Il est pourtant inévitable que le leadership WASPS incarné par Rockefeller finisse par perdre face au leadership de Rothschild. Car tous les leviers du pouvoir sont entre ses mains que ce soit le politique, les médias, le cinéma donc la propagande, la finance, la religion même puisque le combat contre les religions exonère le judaïsme. D’ailleurs le leader anglais, David Cameron est juif tout comme la famille royale, seul le peuple a encore des racines anglo-saxonnes prononcées et marquées. C’est pourquoi Cameron ne peut décemment pas abandonner LA colonie anglo-saxonne. Ce n’est pas encore le moment peut-être. La matrice juive finira par écarter Obama et mettre à sa place un ultrasioniste pour se renforcer car de toutes façons la matrice juive joue sur tous les tableaux et ne peut donc être battue du moins dans cette réalité-ci.