Pourquoi les juifs n’aiment pas la liberté d’expression

Ils ne dominent pas que la France...
Ils ne dominent pas que la France…

L’attentat contre Charlie hebdo projette au cœur du débat de société la fameuse liberté d’expression. Comment est-il possible qu’un journal satirique soit attaqué pour ses idées? L’Islam doit-il être protégé? Ne peut-on pas se moquer du prophète? Voilà ce qui agitera les comités de rédaction des différents merdias. Ceux-ci, détenus principalement par des juifs, ne poseront évidemment pas la question évidente et principale concernant cette liberté d’expression: pourquoi la seconde guerre mondiale est sous omerta? Peut-être que les juifs, dirigés par les juifs suprématistes, ne sont pas les meilleurs garants de la liberté d’expression.

La loi Fabius-Gayssot

Ils sont au pouvoir
Ils sont au pouvoir

La loi emblématique, en France, concernant les limites visibles de notre liberté d’expression est bien entendue la loi Fabius-Gayssot votée donc par deux juifs en plein été 1990 pendant que les français étaient en vacances. Quel courage! Cette loi va au-delà de la lutte contre le racisme en y ajoutant l’impossibilité de contester tout crime contre l’humanité. Le plus remarquable de cette loi est qu’elle est adossée au jugement rendu par le tribunal militaire de Nuremberg en 1945, ce jugement faisant office de loi d’airain auquel personne ne peut se soustraire. Ouch! Cela ne vous choque pas que l’on fige dans le marbre une vision historique sans laisser le droit à quiconque de la « révisionner ». C’est pourtant un fondement de notre civilisation. Le droit d’enquêter sur notre passé, de recherche archéologiques permettant de mieux comprendre des faits historiques, des témoignages plus récents permettant d’infirmer ou de confirmer des faits, voilà ce qu’est une société permettant la liberté d’expression.

Il est évidemment facile d’être pour la liberté d’expression lorsqu’elle nous touche que de loin. C’est pourquoi on a défini une sphère publique dans laquelle toute expression est susceptible d’être remise en cause, et une sphère privée réservée à l’individu. Personne n’aime mettre sur la table et à la vue de tous ses fantasmes sexuels par exemple. C’est cela la sphère privée. Alors comment comprendre que le lobby juif fasse interdire un pan entier de l’histoire de notre pays et au-delà, qui est pourtant dans la sphère publique? Serait-ce un droit privé pour lui?
On peut se poser la question. Cette censure historique participe plus de l’idéologie politique que de la véracité historique. Cela permet d’imposer à l’ensemble de la population une vérité exclusivement prononcée par le lobby juif. Tous ceux la remettant en cause seront considérés comme des parias de la société. Est-ce normal?

Et bien de plus en plus de gens, biens je précise, s’indignent, s’étonnent, de ce fait. Tenez écoutez cette allemande qui ne comprend pas cette omerta, qui pose des questions directement aux organes directeurs de ce lobby et qui finit par conclure qu’on nous cache quelque chose et quelque chose de gros! Un gros mensonge quoi:

A qui profite la censure?

HavaaraLes juifs vont nous dire que c’est tout à fait normal car ils ont tellement soufferts qu’ils trouveraient indécents que l’on vienne remettre en cause leur souffrance. Certes. Mais nous? Nous les goyim qui avons eu des millions de morts avérés, à ciel ouvert, qui avons eu des pays détruits n’avons nous pas ce même droit? Et non parce que ce n’était un crime contre l’humanité. Nagasaki et Hiroshima sont des victoires donc en ce sens elles doivent être glorifiées. Atroce raisonnement…Pourtant si on avait le droit de poser des questions au lobby juif, de faire des recoupements de témoignage, des observations matérielles on trouverait une toute autre vérité que celle vendue (oui car ils ramassent encore des sous regardez la SNCF). Les historiens n’ont trouvé aucune décision hitlérienne d’éradiquer les juifs en les exterminant, par contre de le enlever du pouvoir oui et c’est bien normal lorsque ceux-ci se déclaraient ennemi du pouvoir. Ce sont les conséquences normales de la guerre. Par contre on a bien trouvé des preuves d’un accord de transfert de la population juive en Palestine signé par Hitler et la fédération sioniste. Ca c’est une vérité historique! qui l’a dit officiellement? Demandez ce que les japonais vivant aux USA ont subi pendant la guerre en étant internés dans des camps de concentration… On pourrait se poser la question de l’augmentation du nombre d’émigrés juifs aux USA, en France et en Palestine pendant la guerre. On pourrait s’étonner du nombre de survivants d’Auschwitz où est clairement marqué (Le travail rend libre) démentant qu’il soit soi-disant un camp d’extermination. Une analyse, même pas poussée, mais superficielle montre qu’exterminer 6 millions de juifs en les brûlant (comment autrement?) est matériellement impossible. A Auschwitz les fours sont individuels et il y en a 10 cela demanderait des années et des années pour en exterminer 6 millions. C’est donc impossible, c’est une hérésie historique qui profite à qui?

L’holocauste est une arme de destruction massive de la liberté de penser. Cela permet au lobby juif de dominer clairement notre pays, de le soumettre au sionisme, de valider les orientations libérales-libertaires du suprématisme juif, d’instaurer la laïcité contre la chrétienté et l’Islam (on ne parle quasi jamais de la synagogue pourtant omniprésente) et donc de surprotéger ce pouvoir juif contre toute tentative de remise en cause. N’est-ce pas là le fondement principal d’une dictature? Qui relaie le nombre de morts atroces causées par des juifs russes pendant la guerre et principalement en Ukraine?

Personne ne le rappelle (même Poutine) pourquoi? Parce que cela touche au cœur de la matrice juive de ce monde. Cette arme de censure permet d’attirer la foudre sur les rebelles, de déclasser ceux-ci comme étant fous, malades, paranos, racistes et bien sûr (accusation suprême) antisémite. Et être qualifié d’antisémite dans la société d’aujourd’hui c’est être un paria assuré. Ca décrédibilise donc toute tentative de lutte contre le système dominé par ces juifs suprématistes alliés aux WASPS anglo-saxons. C’est le bouclier principal, le plus dur car idéologique donc touchant directement au cerveau par la raison. Depuis tout petit l’éducation nationale nous bombarde de cette propagande et chaque année toujours plus. Combien de voyages à Auschwitz pour nous la marteler? C’est une arme puissante et fondamentale pour eux. Voilà pourquoi ils sont aux manettes de l’information merdiatique. Pourquoi ils rachètent tous les médias disponibles. Pourquoi par le biais de la FM ils corrompent l’élite de nos pays. Ils ont le pouvoir de censure sur notre esprit et vous rendez vous compte à quel point cela est dangereux pour nos sociétés? La démocratie, la vraie, n’est-elle pas de permettre la liberté de la variété d’expression pour mieux la combattre par la raison?

Aujourd’hui les juifs suprématistes pervertissent l’idéal de démocratie, de liberté de penser, de liberté tout court qui anime chacun d’entre nous. Vous devriez y réfléchir et y penser chaque fois que vous verrez un Finkielkraut, un Lévy, un BHL, un Cohen, un Benhamou et que sais-je encore vous dire la bonne parole. Vous verrez alors que celle-ci est exclusivement orientée dans un seul et même sens celui qui correspond au projet final du suprématisme juif.

 

Note: Ce vendredi après l’attentat à Charlie Hebdo nous avons eu droit à une fusillade dans une épicerie casher montrant clairement ainsi ce qu’est la stratégie merdiatique: vous haïrez les islamistes et vous défendrez de votre sang les pôvres juifs. Voilà notre destin devant nous mener tout droit à l’armageddon.